• White Facebook Icon
  • Twitter - Grey Circle
  • White Instagram Icon
FAIRE ENTRER EN RÉSONANCE

Passeur 

d'échos

L'ANTIQUITÉ AVEC L'ACTUALITÉ !

Au printemps 1997, au large de Mazara del Vallo, en Sicile, un pêcheur a remonté dans ses filets cette statue énigmatique et envoûtante. En bronze, elle représente sans doute un satyre, pris par l'ivresse de la danse ou du vin, extatique. Notre ambition est de tenter, tous les quinze jours, de remonter dans nos filets, à l'instar du pêcheur sicilien, un texte, une idée, venue pour ainsi dire du fond de la mer Méditerranée.

Lis

La rumeur du monde bruisse de références à l'Antiquité. Dans la rubrique Éclats, on trouvera une sélection régulièrement actualisée de ces éclats d'antique : critiques d'ouvrages scientifiques ou littéraires, de films, actualité de la recherche, expositions, citations, etc.

Les textes présentés ici sont des textes classiques, aisément accessibles, pour la majorité d'entre eux, sur la Toile. On pourra ainsi les retrouver en langue originale en cliquant sur le symbole guillemet en haut à gauche de chacun d'entre eux. La sélection opérée est bien sûr éminemment subjective et constitue, de manière assumée, une anthologie personnelle et éclectique. Ils sont proposés à la lecture dans des traductions qui font autorité. Enfin, on peut lire pour chaque auteur une brève notice biographique.

REGARDE

Les traces du passé ne sont pas seulement textuelles. L'antique beauté réside aussi dans les formes, dont la plastique évocatrice sait encore émouvoir le regard du spectateur moderne. Une sélection de ces reflets, fruit de voyages et de contemplation, est offerte à qui veut voir. 

ÉCOUTE

ÉCOUTE

LIS

POURQUOI PASSEUR D'ÉCHOS ?

L'écho c'est la réflexion d'une onde sonore, un reflet fait de mots, de bruits, de musique. Notre ambition est de faire entrer en résonance des mots d'aujourd'hui avec des textes et des paroles anciennes. Se faire passeur d'échos, c'est donc proposer de mettre en regard des textes antiques, issus de la littérature classique, mais aussi de simples mots, des figures, avec des notions d'actualité. C'est jouer de cette confrontation, mais aussi tenter de la rendre expressive.

 

Lorsque l’ambassadeur de Byzance offrit en 1353 à l’humaniste Pétrarque un manuscrit en langue grecque des poèmes homériques, celui-ci accuse réception de ce son présent et lui écrit : “Ton Homère est muet pour moi, ou plutôt c’est moi qui suis sourd devant lui. Cependant, je me réjouis de sa seule vue et souvent, le serrant dans mes bras, je dis en soupirant : “Ô grand homme, avec quelle passion je t’écouterais !” (Lettres familières, XVIII, 2). Puissions-nous contribuer à ce que nul ne se trouve muet et sourd devant ces textes !

#16 Divine PMA

October 9, 2018

1/10
Please reload

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

© 2018, Ariane Buisson.

Dernière modification Vendredi 12 octobre 2018